Stocker

Avec une inflation gallopante et donc des prix sans cesse à la hausse pour nombre de produits et outils, constituer des réserves aux prix d'achat d'aujourd'hui peut tout simplement être considéré comme un investissement en plus d'une précaution néosurvivaliste. En effet si vous aviez rempli votre cuve de fioul en 2009 pour 1.000 euros, il vous en aurait coûté 1.232 euros en 2010, le prix du fioul domestique ayant progressé de 23,2%. Pas mal comme rendement...

Que stocker ?

Des connaissances

De la nourriture

Des graines

Des médicaments

Des pièces de rechanges et des outils

Des récipients 

De l'énergie 


Stocker des connaissances

On peut très bien être lucide concernant les possibles futurs, on n'a pas forcément envie de passer ses vacances à faire des stages de survies ou à potasser les techniques de plantation d'un verger ou de conservation des légumes. Bien sûr une connaissance appliquée est un plus mais l'essentiel est d'avoir accès à l'information le moment venu. Si vous vous retrouvez dans une situation de crise, vous ne pouvez pas vous permettre d'avoir à réinventer les techniques de réanimation, de recherche d'eau potable ou d'allumage d'un feu. C'est pourquoi il est essentiel de se constituer une véritable bibliothèque de livres sur tous les sujets nécessaires à la poursuite d'une vie confortable pendant et après une crise de grande envergure. Celle-ci comprendra des manuels de survie, des livres sur le jardinage, les vergers, les plantes commestibles, le greffage, la fabrication de produits d'hygiène, d'entretien. Des ouvrages sur la médecine, l'aromathérapie...etcetera, etcetera...

Tout au long des pages de ce site vous trouverez des multitudes de recommandations d'ouvrages. Investissez progressivement dans cette denrée précieuse qu'est la connaissance livresque. Car si l'internet est devenu notre encyclopédie universelle, il pourrait bien être une des premières choses à disparaître à l'occassion d'une catastrophe naturelle ou économique. Nous laissant nus et désemparés.

Stocker de la nourriture

Il fut un temps, pas si reculé, où nos grand-parents s'arrangeaient pour conserver et stocker les récoltes de la saison chaude, afin de pouvoir en profiter pendant la saison froide. Toute l'alimentation nécessaire, fruits secs, conserves de légumes, fromages, viandes et poissons fumés, grains, était disponible en réserve, jusqu'au regain printanier de la nature et des cultures. Nos "anciens" possédaient un large éventail de connaissance en matière de conservation alimentaire que nous aborderons dans les paragraphes suivants.

Aujourd'hui, la production, le stockage et la distribution des milliers de produits alimentaires qui nourrissent notre quotidien, sont entièrement dépendants du pétrole et de l'électricité. Si pour une raison ou une autre, la disponibilité de ces sources d'énergie était interrompue, il serait vital de savoir comment conserver et stocker votre nourriture.

Que vous stockiez vos propres productions ou des produits du commerce (conserves, produits lyophilisés), il sera important de tenir des registres précis de l'état de vos stocks et des dates de péremptions. Ceci vous permettra de gérer la rotation entre votre consommation et le réapprovisionnement des réserves sans gaspillage. Veillez aussi à ne stocker que des produits que vous aimez manger. Pas la peine de lactofermenter vos carrottes si l'odeur et le goût vous indisposent.

Méthodes de conservation et de stockage

Le silo

Lumière et chaleur sont les principaux obstacles à une bonne conservation des aliments. Le silo à légumes est le moyen traditionnel de stockage des légumes frais pendant l'hiver. Notez que même les aliments en conserves gagnent plusieurs années de durée de conservation s'ils sont stockés à température idéale, c'est-à-dire entre 2 et 4°C. La plupart des légumes et des fruits se flétrissent vite dans une atmosphère trop sèche. Il faut soit les conserver dans des caisses couvertes de sciure humide, par exemple, soit en humectant le sol de l'espace de stockage régulièrement.

Si vous disposez d'une cave, vous pouvez y construire votre silo. A l'aide de parpaings isolants construisez un réduit dans un coin frais, de préférence contre un mur Nord. Montez une porte. Une grille d'aération sera également nécessaire afin de laisser rentrer de l'air frais et froid. Placez-y un thermomètre afin de bien surveiller la température. Stocker les légumes dans des caissettes bien lavées et sèches.

Si vous n'avez pas de cave vous pouvez réaliser un silo en extérieur. Le silo prend alors la forme d'une butte de terre à l’intérieur de laquelle vous placerez les légumes-racines comme les carottes, les navets, les betteraves, les radis et autres légumes compacts comme le choux.

Il permettra de les conserver et de les protéger contre le froid et la gelée pendant l’hiver. Retrouvez un croquis facile et des conseils, réalisé par le GNIS.

Une autre forme de silo, qui consiste à creuser votre espace dans le sol est également possible mais dépendra de la nature du sol et du niveau de la nappe phréatique où on le construit. Il faudra penser à intégrer une barrière contre les rongeurs (éventuellement en tapissant les côtés à l'aide d'un grillage très fin). La partie supérieure sera équipée d'un conduit d’aération grillagé, important pour empêcher le pourrissement des légumes. Il est aussi indispensable de protéger l'ouverture de la pluie. Exposer le silo vers le nord et à l’ombre. Finissez le tout avec une porte étanche.




Conserves et bocaux

Les conserves et bocaux sont un moyen simple de conserver des aliments de qualité en toute saison.

La stérilisation ou l'appertisation, est un mode de cuisson pratique pour une bonne conservation des aliments. Elle crée un vide d'air tout en tuant les microbes et les parasites, qui ne résistent pas à une température de plus de 100°C et à l'absence d'air. On retrouve après plusieurs mois des produits sans microbes et qui ont conservé les mêmes qualités gustatives et de bonnes valeurs nutritionnelles.

Apprenez comment faire vos bocaux et conserves vous-même. Méthodologie détaillée.

Sécher, fumer et saler les aliments

Depuis la nuit des temps l'humain a séché et fumé sa nourriture pour la conserver pour l'hiver.

La déshydratation est une technique de conservation très intéressante pour les herbes, les fruits et les légumes. C'est la méthode de conservation qui est la plus saine, mis à part la lactofermentation.

Les vitamines et les principes actifs des aliments sont conservés car il est facile de les reconstituer en les faisant tremper.

Si vous avez un beau soleil et de belles périodes sèches dans votre région, vous pourrez facilement sécher des aliments au grand air. Vous pouvez bricoler un séchoir solaire en bois ou à avec un vieux frigidaire récupéré.

Dans les régions peu ensolleillées et humides un séchoir électrique ou déshydrateur peut être la solution. On en trouve de toute les tailles chez Tompress, Greenweez ou Amazon.







Pour la salaison à sec, on compte environ 5 kg de sel pour 11 kg de viande. Dans un saloir, on dispose une couche de viande et une couche de sel de façon à recouvrir complètement la viande. Au bout de six semaines, la viande perd 25 % de son poids. Pendant que les aliments sont en contact avec le sel, il y a un développement de bons microbes (les ferments lactiques comme dans la choucroute) qui sécrètent de l'acide lactique. Le sel absorbe l'eau pour en priver les bactéries qui ne pourront donc pas se développer dans la viande.


Stocker des graines

Si vous avez votre propre potager et ou de plus larges cultures, il vous faudra, faire vos graines, pour rester autonome et maître de ce que vous mangez. Ou bien vous n'avez pas de potager mais vous désirez faire germer des graines pour vous assurer des aliments sains et riches. Dans les deux cas il conviendra de stocker vos graines dans les meilleures conditions possibles pour maintenir de bonnes facultés germinatives. Une humidité relative faible (moins de 40 %) et une température basse (moins de 12°C) permettra le meilleur maintien de ces facultés. Les meubles et récipients en bois ont une capacité de régulation atmosphérique. Ceci protège les graines des excès de froid, de chaleur et d'humidité. Mais attention au bois de type aggloméré. En effet certaines colles contiennent des substances volatiles qui inhibent la germination.

Les contenants et meubles en métal par contre n'isolent pas et ont tendance à condenser l'humidité. Le verre présente les mêmes inconvénients, mais en plus expose les graines à la lumière. Pour de petites quantités les enveloppes en papier sont encore les meilleures solutions et les sacs de toiles pour les grandes quantités (céréales, par exemple). Les deux laissent respirer les graines. Par contre il faudra être vigilant au taux d'humidité.

Enfin pensez à soigneusement étiquetés vos lots. Mentionnez les noms d'espèce et de variété, date et lieu de récolte, ainsi que des renseignements sur d'éventuels problèmes rencontrés en culture. (Source : Le plaisir de faire ses graines, Jérôme Goust, voir ci-contre)


Stocker des médicaments

Médicaments conventionnels

Pour éviter toute dégradation de vos médicaments stockés, lisez attentivement les notices d'accompagnement. Les conditions particulières sont toujours indiquées. «A conserver entre + 2 et + 8 °C » pour les vaccins, impose par exemple de les mettre au réfrigérateur.

En l’absence de mention spécifique, c’est la conservation à température ambiante qui prévaut ; la température ambiante s’entend en climat tempéré. En règle générale, les suppositoires, ovules, crèmes… sont plutôt sensibles aux élévations de température, alors que les formes sèches (gélules) le sont nettement moins. Un médicament doit toujours être conservé dans son emballage d’origine qui le protège.

 

Même conservé dans leurs emballages sécuritaire d’origine, les médicaments restent sensibles aux conditions ambiantes. L’atmosphère humide d’une salle de bains, des lieux exposés aux températures extrêmes (près d'un radiateur ou d'une fenêtre, dans un véhicule) ou à une trop forte luminosité, sont donc à éviter.

En condition de canicule, le Ministère de la Santé fait les recommandations suivantes. Bien sûr tout médicament doit être conservé hors de portée des enfants.

Demandez à votre docteur si vous pouvez stocker des réserves de médicaments sur ordonnance comme des médicaments pour le coeur, pour l'hyper-tension, de l'insuline ou tout autre médicament sur ordonnance.

Huiles essentielles

Les huiles essentielles doivent être conservées à une température comprise entre 5°C et 35°C dans des flacons en verre coloré munis de bouchons étanches. Dans ces conditions les huiles essentielles se conserveront pendant au moins 5 ans. 3 ans pour les essences de citrus. Cette bonne durée de conservation en fait de bons remèdes à stocker, sans même parler de leur efficacité.

Le top 10 des huiles essentielles sont d'après l'ouvrage du Dr. A Zhiri et D. Baudoux, "Huiles essentielles chémotypées": Bois de Hô, Citron, Estragon, Eucalyptus radié, Immortelle, Lavande aspic, Lavande vraie, Menthe poivrée, Petit grain bigarade, Ravintsara et Tea-tree. Rien qu'avec ces dix huiles essentielles vous disposerez d'une batterie de remèdes, vantés pour leur efficacité contre une incroyable pallette de maux.

Médicaments homéopathiques

L'homeopathie semble stimuler le système immunitaire du corps d'une façon encore difficile à objectiver dans l'état actuel de la science. Néanmoins des centaines de milliers de gens l'utilise à leur grande satisfaction. Dans son Dictionnaire homeopathique d'urgence, Louis Pommier, recommande une trousse de base de 30 remèdes : Allium Cepa 5 CH, Apis mellifica 4 CH, Arnica Montana 5 CH, Arsenicum Album 5 CH, Arum triphylum 5 CH, Belladona 4 CH, Bryonia alba 5 CH, Calendula officinalis 5 CH, Cantharis 4 CH, Capsicum annuum 4 CH, Chamomilla vulgaris 5 CH, China 4 CH, Colocynthis 4 CH, Ferrum Phosphoricum 4 CH, Gelsemium sempervivens 5 CH, Glonoïn 4 CH, Hepar Sulfur 5 CH, Hydrastis canadensis 5 CH, Hypericum perforatum 4 CH, Kali bichromicum 5 CH, Mercurius cyanatus 5 CH, Mercurius corrosivus 5 CH, Nux Vomica 5 CH, Phosphoricus triiodatus 5 CH, Pulsatilla pratensis 5 CH, Biothérapique Pyrogenium 5 CH, Rhus toxicodendron 5 CH, Sambucus nigra 4 CH, Serum equi 5 CH, Veratrum album 5 CH, une pommade au Calendula et de la Teinture-Mère de Calendula.

Cette trousse est éventuellement à compléter avec deux autres trousses de base de 110 remèdes. Ils seront conservés à l'abri de la lumière, de la chaleur, de l'humidité et de toutes sources d'émanations et de parfum. La conservation des remèdes homéopathiques serait théoriquement illimitée dans le temps (exception faite de forme liquide ou grasses comme des pommades). Demandez conseil à votre pharmacien.

Divers 

Dentiers

Sparadraps, gazes et pensements, lingettes

Lentilles de contact et matériel associé

Lunettes de rechange

Lait pour bébé

Couches

Biberons

Lait en poudre

Une pommade pour fessier de bébés

Voir aussi :

Des pièces de rechanges et des outils

Des récipients

De l'énergie

Notez que beaucoup de légumes racines peuvent être conservés dans le sol où ils poussent, si le sol est suffisemment drainé. C'est le cas par exemple des choux, des betteraves, des poireaux, des radis et des carottes. Et puis, il existe des plantes qui préfèrent plus le froid que la chaleur comme les épinards ou la mâche qui résistent jusqu’à -10°C.

Une introduction exhaustive sur les méthodes de stérilisation, le matériel nécessaire, la préparation des aliments.

Le fumage est l'opération qui consiste à soumettre des aliments à l'action des fumées qui se dégagent lors de la combustion de certains végétaux comme de la brisure de hêtre ou des copeaux de pommes. Le fumage est parfois considéré comme dangereux pour la santé du fait de l'exposition des aliments à certains composants carcinogènes de la fumée.

Le fumage a non seulement un rôle de conservation, mais peut également jouer un rôle d'aromatisation et de coloration du produit, mais aussi de durcissement de la texture. La fumaison se fait à froid (30-50°C), à chaud (autour de 80-85°C. On trouve des fumoirs chez Tompress ou chez Amazon.

Fumoir en inox

NEOSURVIVALISME.COM

Pour créer un monde nouveau, il faut survivre ensemble à l'ancien

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player