Neosurvivalisme

Gérald Celente, le fondateur du « Trends Research Institute » est renommé pour l’exactitude de ses prévisions concernant l'avenir du monde et des événements économiques. On l'appelle parfois le Nostradamus américain.

Celente relève pour 2010 et les années à venir, l'émergence du Néosurvivalisme et le définit dans une interview accordée à Jim Puplava le 18 décembre 2009 :

(...) Quand on remonte aux derniers jours déprimants où nous étions dans un "mode survie", les plus récents, Y2K (le bug de l'an 2000) bien sûr, et avant ça les années '70, la seule chose que l'on voyait était seul un élément du survivalisme : la caricature, le gars avec son AK47, se dirigeant vers les collines avec assez de munition, de porc et de haricots pour traverser la tempête. Le Neosurvivalisme est très différent de ça. On voit des citoyens lambdas, prenant des initiatives futées, se diriger dans un sens intelligent afin de se préparer au pire. (...) Il s'agit donc d'un survivalisme dans toutes les façons possibles : cultiver soi-même, être auto-suffisant, faire autant que possible pour se débrouiller aussi bien que possible par soi-même. Et cela peut se faire dans des zones urbaines, semi-urbaines ou à la campagne. Cela veut dire également : devenir de plus en plus solidement engagé avec ses voisins, son quartier. Travailler ensemble et comprendre que nous sommes tous dans le même bain. Le meilleur moyen d'avancer c'est en s'aidant mutuellement. Pour Celente, ainsi que pour Neosurvivalisme.com, la valeur fondamentale du Neosurvivalisme, c'est un esprit de communauté déployé intelligemment.

Cependant à Neosurvivalisme.com nous estimons que le Neosurvivalisme a une deuxième valeur fondamentale. L'être humain d'aujourd'hui est parfaitement conscient de sa place sur la planète Terre dans un univers immense. Cette planète est sa maison (qu'il partage avec tous les autres êtres vivants) et il n'en aura pas d'autre avant longtemps. Il sait maintenant qu'il en est responsable et il sait aussi qu'il l'a déjà bien abîmée. Mais comme le disent si bien Lydia et Claude Bourguignon : "cette incroyable responsabilité qui nous incombe nous rend complètement libres de notre destinée. Nous pouvons choisir de tuer la terre et de nous suicider par la même occasion, mais nous pouvons aussi choisir de vivre en harmonie avec elle et d'y survivre. C'est ce choix que font les neosurvivalistes !


Maintenant, posez-vous ces quelques questions :

-Votre travail et vos revenus sont-ils 100 % sûr en période de crise économique ou travaillez-vous dans un secteur plutôt fragile ?

-Seriez-vous en mesure de répondre aux besoins de base de votre famille (un toit, à boire et à manger) si vous perdiez vos revenus pendant une longue période ?

-Seriez-vous tranquil(le) même si les supermarchés étaient vides pendant quelques semaines, par exemple, suite à une grève des raffineries ?

-Comment vous en sortiriez-vous si l'Euro devait être sensiblement dévalué ou tout simplement disparaître suite au retrait d'un ou plusieurs pays (Grèce, Irlande, Espagne,...) ?

-Et si d'un jour à l'autre votre banque faisait faillite, comme c'est le cas de dizaines de banques américaines en 2010, auriez-vous des moyens de subsistances disponibles ?

-Si l'essence ou le fuel devaient tripler de prix, une des conséquences possible d'une attaque américaine contre l'Iran, pourriez-vous encore vous chauffer, vous déplacer ?

-Si vous étiez dans le besoin, croyez vous pouvoir compter sur vos voisins, ou vous sont-ils étrangers ?


Il est normal de ressentir une certaine inquiétude en réfléchissant à ces questions. Et si vous vous rendez compte que certaines mesures sont nécessaires pour assurer le bien-être de votre famille et le vôtre, vous faites peut-être parti de ce groupe sans cesse plus nombreux qui s'intéresse au neosurvivalisme. Car vous en possédez déjà deux grandes caractéristiques. Vous pensez par vous-même et vous êtes prêt(e) à vous préparer(*) au pire. Sachant que si le pire n'arrive pas, rien n'est perdu et vous aurez fait de nombreux pas vers une attitude plus respectueuse de la terre et des ses habitants. Mais s'il survient et qu'aucune préparation n'a été faite, il est véritablement possible de tout perdre.

C'est donc bien à vous que s'adresse NEOSURVIVALISME.COM en mettant une banque de données impressionnante à votre disposition. Vous trouverez quantité d'informations qui vous permettront de devenir moins dépendant(e) en cas d'urgence ou d'effondrement du système, soudain ou progressif. Des infos qui vous sensibiliseront et vous permettront de faire des choix plus réfléchis dans tous les domaines du quotidien. Car le concept du neosurvivalisme est aussi bien un état d'esprit qu'un style de vie, qui pourrait bien vous sauvez la mise un jour ou l'autre.

Ainsi vous apprendrez comment vous assurer un apport d'eau potable en toutes circonstances, comment produire vos propres aliments. Vous apprendrez comment choisir un terrain intéressant et comment y construire intelligemment et avec vision. Vous apprendrez à produire votre propre énergie, à préserver votre patrimoine. Et aussi quoi stocker et comment, et tant d'autres choses, encore.

(*) les preppers (du verbe anglais "to prepare") américains et canadiens se nomment aussi néosurvivalistes ou se définissent comme tels.

NEOSURVIVALISME.COM

Pour créer un monde nouveau, il faut survivre ensemble à l'ancien

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player